LES COMPAGNIES
ET LES ARTISTES

Cie Pic la Poule

Cie Pic la Poule

« Attention je vais éternuer »

 

Imaginez deux personnes répétant une chorégraphie à proximité d’une cabine d’essayage mobile, seul décor de scène. Seule contrainte : les costumes qui, dans un mouvement permanent, changent et se transforment inlassablement. Tout semble identique mais détrompez-vous, ce n’est qu’une illusion, ce duo extravagant va vous faire perdre la tête. Laissez-vous surprendre et amusez-vous au jeu des sept différences !

 

Représentation: 3 juin

Voala

Voala

« Muaré Experience »

« Muaré Experience » est un spectacle aérien haut en couleurs et en émotions. Subtils mélanges d’acrobaties aériennes, de danse, de cirque, de théâtre et de rock psychédélique actuel en live.

À la fois conceptuel et festif, sobre et excentrique, poétique et populaire, « Muaré Experience » nous raconte la singulière rencontre entre un « rock band » et d’extravagants extra-terrestres à plus de 40 mètres du sol.

 

Représentation : 2 juin

Carte Blanche à Vincent Martin

Carte Blanche à Vincent Martin

« Le grand Photorama »

 

Le festival a donné cette année, une carte blanche à Vincent Martin pour surprendre et emmener le public entre fiction et réalité. Pour honorer cette carte blanche, Vincent Martin, issu de la compagnie Acte Théâtral s’entoure de ses amis les plus originaux !

Une surprise est une surprise !
Laissez-vous surprendre …
Rendez-vous sur le lieu et l’heure prévus !
Ce qu’il y a de certain c’est que ce grand Photorama va vous embarquer dans une joyeuse aventure et laissera de bien belles traces dans vos mémoires et vos albums photos.
Chacun peux venir habillé « festif » et, s’il le souhaite, équipé d’un cadre (photo) vide, petit, moyen ou grand, fait de bois, de carton…

 

Représentation : 1 juin

Carte Blanche à Vincent Martin

Carte Blanche à Vincent Martin

« Le Village des Optimistes »

 

Osez entrer dans l’univers de ce village surréaliste, tout au bord du chemin, entre fiction et réalité,
Embarquez pour ce voyage en dehors du temps pour un aller-retour dans cet univers décalé, sonore, musical et visuel,
Voyagez dans ce monde des lumières et des imaginaires,
Vivez l’instant présent au gré des rencontres et du hasard,
Partagez avec nous ce grand terrain de jeu, au milieu de ces artistes lâchés en total liberté tels des enfants dans leur cour de récréation,
Découvrez tous ces univers artistiques joyeusement entremêlés :
théâtre, chant, poésie, danse, musique, lecture, conte et embrouilles en tout genre
Renseignez-vous à l’épicerie, rencontrer les art’isans et les multiples personnages en vous aventurant au coeur de la vie optimiste, pour en savourer l’instant présent.
Attention : un Artiste peut toujours en cacher un autre !

Spectacle permanent

Conception et direction artistique : Vincent Martin

Parmi les artistes ami(e)s et invité’(e), vous y croiserez aussi (avec quelques morceaux choisis des artistes des compagnies : le grand retour des « Oiseaux sans Tête » / Catherine Vuillard -Pellet et Thierry Pellet (Tutti Frutti) / Olivier Cariat ( Conte là d’ssus) / Michel Fontaine (La Cyrène) / Cecile et Adrien (Les Pieds dans la Lune) / Ernesto Morales / Ursula et Eva (Duo Roza et ses musiciens) / Jean Michel Fessol et Linette Favreau (Les Troublions) , Mam’zelle Ritournelle… et bien d’autres encore.

 

Représentation : 1 juin – 2 juin – 3 juin

Carte Blanche à Vincent Martin

Carte Blanche à Vincent Martin

« Les Dutunnels »

 

Telle la lecture d’un album de famille… une multitude de personnages apparaissent et disparaissent sous vos yeux dans une série de photos qui se succèdent à l’infini… Souvenirs de famille, source inépuisable d’images tendres, burlesques et de joie de vivre…

Petit à petit, des situations prennent vie devant vous, pour construire le fil de notre histoire commune.

« Les Dutunnels » invitent le public à se promener au beau milieu de cette « mémoire » collective et personnelle, au risque de se faire avaler lui-même dans l’étrange boîte noire de ses souvenirs.

 

Représentation : 2 juin – 3 juin

 

Les Urbaindigènes

Les Urbaindigènes

« L’affaire Suit son Cours »

 

« L’affaire Suit son Cours » est une conférence de criminologie mise en action, du Pierre Bellemare aux hormones, du « Faites entrer l’accusé » sous amphétamine !

Quatre passionnés du crime, habitués aux salles closes, aux Powerpoint et aux palabres interminables, ont décidé d’abandonner la théorie pour passer à la pratique. Ils nous invitent donc à reconstituer directement dans nos rues, les crimes, le parcours de leurs auteurs, le passif des victimes afin d’analyser et de comprendre, ensemble, le phénomène criminel.

Nous voyagerons des années 70 à nos jours, dans les univers du polar et du roman policier, rencontrant des personnages troubles, inquiétants, mais surtout effroyablement humains…

Trois histoires, trois crimes, s’appuyant sur les trois bases qui fondent nos sociétés et déclenchent nos vices : l’amour, l’argent et le pouvoir.

 

Aide à la création : DRAC de Franche-Comté, Conseil Départemental du Jura
Coproduction : Atelier 231, Centre National des Arts de la Rue à Sotteville-lès-Rouen, Aux Usines Boinot Centre National des Arts de la Rue en Poitou-Charentes, A4 – Vals de Saintonge, Région Poitou-Charentes, CDC des Vals de Saintonge, communes de Loulay, Aulnay, Bords et St Jean d’Y
Résidence : La Fraternelle à Saint-Claude

 

Représentation : 2 juin – 3 juin

Cie Des Ô

Cie Des Ô

« [SH] Sherlock Holmes, son dernier coup d’archet »

 

« Il y a trop longtemps que la mort me frôle, Watson, j’ai hâte d’entendre ce qu’elle a à me dire.
– Vous êtes complètement fou, Sherlock.
– Non, Watson. Je suis déjà mort. »

Sherlock Holmes n’est plus détective. Il est bonimenteur, et vous invite sur un coin de tapis avec Trévor, son fidèle musicien, à participer à sa dernière aventure.

Car pour raconter son ultime exploit, celui qui l’a conduit à un duel à mort contre Moriarty, son ennemi juré, S.H. fait confiance à l’intelligence et à l’énergie commune.

Sherlock Holmes, son dernier coup d’archet, est un récit forain musical, noir, vif, intense, drôle et improvisé par Nicolas TURON, Fabrice BEZ, quelques costumes et… Vous.

 

Idée originale et interprétation – Fabrice BEZ et Nicolas TURON
Texte – Nicolas TURON
Composition musicale – Fabrice BEZ
Création lumières et Régie – Emmanuel HUMEAU
Regards extérieurs – Greg TRUCHET, Simon BONNE
Costumes – Lesli BAECHEL
Réalisation Marionnette – Cécile CHEVALIER
Coach Marionnette – Louis-Do BAZIN

Représentation : 1 juin – 2 juin

Cie Des Ô

Cie Des Ô

« Fracasse »

 

A l’orphelinat des Vermiraux, il n’y a pas de musique, pas de livre, jamais de jeu. Azolan, Basque et Fracasse, trois orphelins volent « Le Capitaine Fracasse », oeuvre flamboyante de Théophile Gautier et trouvent la liberté et l’imaginaire, grâce à ce héros de papier.

Ils nous entrainent alors dans leur révolte et nous font revivre toutes les frustrations et les cicatrices de notre enfance.

Fracasse est l’histoire de la révolte contre l’autorité des adultes et la confiscation des rêves.

 

Texte et dramaturgie : Nicolas Turon
Avec : Alice Feucht ou Laura Zauner, Jérôme Rousselet ou Fayssal Benbhamed ou
Remy Vachet, Nicolas Turon
Meubles : Sébastien Renauld
Direction d’acteurs : Odile Rousselet
Musique : Shadow Kids et Bird of Prey, par Toxic Kiss (Laetitia Vançon, Sebastien Servais, David L’huillier, Manuel Etienne) / Arrangements – Toxic Kiss & Tom Rocton
Créé en résidence à / ou avec l’aide de – TCRM – BLIDA à Metz (57), La Fraternelle – Maison du Peuple de Saint Claude (39), Théâtre Ca respire encore de Nancy (54), Groupe scolaire Marcel Pagnol à Jarny (54), Centre Culturel Pablo Picasso de Blenod les Pont-à-Mousson (54), Association Artistes à la Campagne (25), Môm’Théâtre de Rombas (57).

 

Représentation : 3 juin

Cie Acidu

Cie Acidu

« Madame Tantale »

 

Je prends les eaux comme on prend les armes avant qu’il ne nous reste plus que les larmes.

Mme Tantale et son poisson rouge Brutus ont décidé de ne plus laisser les fontaines couler en vain.

Accompagnée de Lolo, son musicien, elle organise une grande campagne d’adoption de bouteilles d’eau.

Pasionaria de l’eau, campée près des bassins sur son « rad’eau triporteur », elle tempête, délire, interpelle sans fin, tout entière vouée à notre commun destin…

Ce spectacle de proximité a été créé en 2003 pour la Ville de Paris.

Il poursuit son destin depuis par fontaines et cours d’eau.

Texte : Pierre PREVOST & Mona BAUSSON
Jeu : Marthe DROUIN & Loïc AUDUREAU
Mise en jeu : Louis GATTA

 

Représentation : 2 juin – 3 juin

Spectralex

Spectralex

« Les Chevaliers de l’espace-temps »

 

2753, le vaisseau interplanétaire « Tempête » s’écarte du système solaire afin de tenter pour la première fois de l’histoire de l’humanité, de rallier une autre étoile.

Mais, perdus dans l’espace et dans le temps, le commandant Marc Sacramento et les deux cents membres d’équipage trouveront sur leur route nos héros de la première saison, Canoan et ses amis qui furent eux aussi projetés au même moment, au même endroit.

Rencontrant des flopées de civilisations extraterrestres, ils seront au centre d’un combat séculaire entre les Chevaliers de l’Espace-Temps, agents temporels tentant de rétablir l’ordre dans l’univers à toutes les époques et un monstre étrange tentant de le détruire (l’univers évidemment).

 

Représentation : 2 juin

Spectralex

Spectralex

« Fil rouge »

 

Les personnages issus de l’espace comme dans « Les Chevaliers de l’espace-temps » se téléportent dans les allées du festival tout au long du week-end pour colporter des informations venues de l’espace !

 

Représentation : 1 juin – 2 juin – 3 juin

Cie Amare

Cie Amare

« Quizas »

 

Quizas, deux femmes qui s’amusent, dénoncent et détournent les codes de l’amour. À travers la danse et le théâtre, elles jouent à jouer au jeu de l’amour, du couple.

Elles sont romantiques et intrépides. Sous un mode performatif, cette compagnie franco-belge navigue entre fiction et réalité et défend une liberté de parole de la femme en espace public.

 

Représentation : 1 juin – 2 juin 

Cie Carambole

Cie Carambole

« Diva Commando »

 

Du haut de son balcon, une diva sortie tout droit d’un opéra wagnérien cherche à se rendre utile auprès de la population.

La diva chante, interpelle, raconte, informe, elle est la femme de la situation !

« Diva Commando » a été créé à l’Atelline, Pôle Arts de la rue en Languedoc Roussillon, avec le soutien de Réseau en scène et du Conseil Départemental de l’Hérault.

 

Représentation : 2 juin – 3 juin

Cie D’Elles

Cie D’Elles

« Be Felice »

 

Théâtre de rue en audio-vision.

100m de bitume pour un destin qui s’écrit sans surprise.

Une ligne droite qui offre les perspectives, sans perspectives de deux vies jumelles, celles de Felice et Barba.

Très librement inspirée par le roman de Bernard-Marie Koltès « La fuite à cheval très loin dans la ville », la compagnie d’Elles vous plonge dans un intrigant parcours sonore, entre fulgurances oniriques et visions décalées.

Place limitées. Retrait aux points infos du festival.
Départ vers un autre lieu en bus

 

Représentation : 2 juin – 3 juin

Cie Du Coin

Cie Du Coin

« Plus Verte Ailleurs »

 

« Si les hélices des moulins nous poussaient dans le néant, la terre avancerait ».

Allons-y, tous unis dans le grand vortex zinzin de l’Orchestre Du Coin !

Voir si l’éléphant glougloute, si le dindon barrit.

« Plus verte ailleurs » est un concert à vivre et à voir, un chant qu’on se partage.

C’est une promenade avec six musiciens acteurs, ouvriers d’un concert déconcertant.

C’est emboutir le code, débouler pour tout dépouiller et aux poules le protocole !

Un spectacle mouvementé pour bouger les pieds, le coeur et l’esprit.

 

Compagnie portée par la Région Centre Val de Loire.
Partenaires : région Centre Val de Loire, la DRAC Centre Val de Loire, le Département d’Indre et Loire, la Spedidam, Tours Métropole Val de Loire, le 37ème Parallèle.
Label rayons Frais – Ville de Tours, l’Espace Malraux de Joué-lès-Tours, l’Arc – Scène Nationale
Le Creusot, Communauté de Communes Touraine Val de Vienne, Emmetrop, Le Carroi, le festival Jour de Fête de Bléré, le festival Fêtes de la Tour Blanche d’Issoudun.

 

Représentation : 1 juin – 2 juin

Les sœurs mourires

Les sœurs mourires

« Les Encaissées »

 

30 minutes de spectacle intense pour tous les âges. Chers parents prévenez vos enfants : les Encaissées décoiffent et font frissonner. Celles que vous venez voir, ne sont pas des dévoreuses. Juste des femmes un peu asexuées, désinhibées, des bouffons, de grandes personnalités.

Contorsionnistes, équilibristes sur les mains, danseuses contagieuses.  Des sœurs ? Des sœurs mourires ? C’est quoi ? Elles rient de tout, du noir, de Madame la mort…. Tout en restant attendrissantes. Ce spectacle est une aspiration, une préparation pour le passage dans l’au-delà… Elles vous guideront avec de folles rotations, torsions, distorsions, envolées de jambes, de pieds, de bras et de mains.

Les Encaissées ont une alliée de taille. Une boîte, leur boite en bois. Un bois brut pour une caisse forte. Une boîte qui a vu et vécu de nombreuses choses. Comme une sorte d’ombre qui les suit partout, dont elles ne peuvent se défaire.

Cette boîte est leur lieu. L’espace où elles se sentent bien. Où elles respirent enfin, discutent et évoluent. Est-ce leur maison ? Leur carapace ou leur tombeau ? Est-ce une barque prête au grand voyage ? Est-ce un cercueil ? Est-ce le leur ?

 

Représentation : 1 juin – 2 juin – 3 juin

Valérie Descamps

Valérie Descamps

« Conte sensoriel pour les oreilles et les orteils »

 

Tiens-donc, mais pourquoi Valentine a-t-elle de grands pieds ? Ses orteils ont bien une idée, mais ils parlent tous en même temps et n’arrêtent pas de se chamailler ! Valentine part à la recherche d’une réponse, orteils au vent, malice aux pieds. Elle vous emmène à l’aventure : dans sa belle auto, son drôle de bateau, son jardin anglais… Pour une histoire sensorielle qui parle à nos plus petits (de 3 mois à 3 ans), avec la complicité des plus grands… Chansons, comptines en français et en anglais, manipulation d’objets, bruitages.

Places limitées

 

Représentation : 2 juin – 3 juin

Cie Gina Gagap

Cie Gina Gagap

« Hildegruth la Valkyrie »

 

Venez découvrir Hildegruth la valkyrie, la guerrière des âges farouches.

Au temps où la sauvagerie régnait sur le monde, elle chevauchait à travers les cieux des batailles d’où elle désignait les braves qui devaient périr. Elle nous arrive aujourd’hui même à Joué-lès-Tours avec son fier destrier qu’elle a dressé à l’art de la guerre et du combat…

 

Représentation : 2 juin

Cirque Rouage

Cirque Rouage

« Là »

 

Une radio, un fauteuil, une lampe, un oiseau…

Dans son intérieur qui nous est donné à voir, il attend, arpente et parcourt son « dedans » à la recherche de ce qu’il est et de son histoire. En attendant, il rejoue celle qu’on lui a donnée et qui raconte la vie de ce capitaine au grand coeur. Seul, il part alors à la recherche de ce vent pur dont on raconte qu’il souffle sans haine dans les voiles des bateaux et les mène sur toutes les mers, toutes les terres et sur tous les trésors…et qui ferait de lui le héros de tous les instants.

Première du spectacle

 

Représentation : 2 juin – 3 juin

Cie Décor Sonore

Cie Décor Sonore

« Les Kaléidophones »

 

Sculptures ou instruments d’écoute ? À travers cette installation, Décor Sonore vous invite à expérimenter diverses manières de goûter à l’écoute du paysage, et à partager vos sensations.

Mais ne vous attendez pas à espionner les conversations des animaux ou des humains, comme on le ferait avec des jumelles acoustiques : il s’agit ici au contraire d’oublier l’origine des bruits, de perdre le sens de l’orientation et de l’heure qu’il est, de prendre le temps d’une « écoute lente » de notre environnement.

La circulation est libre à l’intérieur de l’installation ; en préalable à l’accès aux sculptures et aux modèles portatifs, nos guides kaléidophonistes vous offrent un parcours initiatique à la découverte du paysage sonore. Départ toutes les 15 mn, pas de réservation nécessaire.

Spectacle permanent

Aides à la création : Ministère de la Culture et de la Communication / DGCA, Région Ile-de-France, Lieux Publics – Centre National de Création en Espace Public, Sur le Pont – CNAR en Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, Le Citron Jaune – CNAR de Port-Saint-Louis-du-Rhône, Le Festival de l’Oh!, L’Abbaye de Noirlac.
Décor Sonore est une compagnie aidée par le Ministère de la Culture et de la Communication / Direction Régionale des Affaires Culturelles d’Ile-de-France au titre de l’aide aux compagnies conventionnées, ainsi que par la Région Ile-de-France, la SACEM, la Ville de Paris et la Ville d’Aubervilliers.

 

Représentation : 1 juin – 2 juin – 3 juin

Didier Théron

Didier Théron

« GONFLES/Véhicules – La Grande Phrase »

 

La déformation est un acte d’invention, un dérangement de la nature, un jeu avec les habitudes du regard. L’image du corps athlétique affichée quotidiennement, et également perçue au travers du corps du danseur, est ici joyeusement détruite et transformée pour atteindre l’étrangeté. Depuis toujours, le fou du roi a été imaginé différemment, déformé d’une certaine manière. Ici, il est question d’humains.

L’art s’est toujours emparé de la déformation des corps : d’Oskar Schlemmer, à Niki de Saint Phalle, Erwin Wurm, Jean Dubuffet ou Keith Haring, tous ont inventé tant de façons de voir le corps. LES GONFLÉS et leurs danses, « avalent » quelques-unes de ces visions mais dans un corps vivant et en mouvement : cette déformation mouvante devient dans la danse, créatrice de formes. De fait, LES GONFLÉS s’inscrivent dans la généalogie de la modernité comme un retour en avant, vers les prémices de la performance ou du rituel, en puisant là sûrement cette force symbolique des cultures d’autrefois.

 

Représentation : 1 juin

Cie Gigot Bitume

Cie Gigot Bitume

« L’irrésistible charme du BTP »

 

Sur le parvis d’un bâtiment public, un acteur raconte l’histoire d’un chantier imaginaire en interprétant tous les personnages. Au rythme effréné d’un univers sonore explosif, il vous emportera, avec un humour loufoque et décapant, dans l’irrésistible charme du BTP.

Il n’y aura rien et pourtant vous aurez vu et entendu un chantier, un nouveau bâtiment existera devant vos yeux, triomphant, magnifique, achevé, enfin… dans le meilleur des cas.

 

Représentation : 2 juin

Cie Heka

Cie Heka

« Don Quichotte, de châteaux en chapiteaux »

 

En quête d’une nouvelle aventure, Don Quichotte, Sancho et Dulcinée se préparent à nouveau à prendre la route. Leur périple les amènera cette fois à arpenter la piste du cirque. Mais les insatiables ambitions de gloire de Don Quichotte s’entrechoquent vite aux réserves et à l’épuisement de ses deux compagnons de route, peu convaincus que jouer les saltimbanques leur apporteront autre chose que la chute définitive de Don Quichotte dans une folie sans retour.

 

Représentation : 1 juin

Cie Label Z

Cie Label Z

« Chorale Public »

 

Elle n’a pas vraiment l’air d’une rockeuse… Pourtant avec son look vieille France et la guitare électrique de son fils, Annabelle Froment, dissidente des chorales « À Choeur Joie », a choisi de délaisser vocalises et trémolos pour rap et rock avec sa nouvelle chorale : les spectateurs! Jusqu’au rire, jusqu’au délire, jusqu’au plaisir surtout ! Car cette chef de choeur n’a qu’une devise, un refrain : « Si toutes les voix du monde se donnaient la main, ensemble on se ferait du bien.»

 

Représentation : 2 juin – 3 juin

L’arbre à Nomades

L’arbre à Nomades

« La Route de la Soie »

 

Lentement se distinguent des figures de dômes et de minarets qui s’avancent… et dessinent un rêve de Samarkand.

Puis un peuple rouge couverts de lourds manteaux ornés de bijoux survient, bondissants et toujours alerte, comme emplis des grands vents nés des steppes d’Asie.

Ils viennent à la rencontre et à la découverte les uns des autres, générant une Caravane du désert, des routes de l’Orient extrême, une Route de la Soie…

Une Caravane ainsi s’avance, fait son chemin au travers des monts et des plaines semant des étoiles et levant des orages de feux, des jardins de lumières, sur son passage…

Cette représentation onirique, cette parenthèse de pure fantaisie est le souvenir émerveillé d’un rêve éveillé d’enfant, toujours présent, né des lectures passionnantes des aventures de Marco Polo, des conquêtes de Gengis Khan et des récits mythiques des héros de la Route de la Soie…

Dernière du spectacle

 

Représentation : 1 juin

Cie Le Muscle

Cie Le Muscle

 « Illico ! »

 

Hic, Nunc et Illico, c’est l’histoire d’une jeunesse pressée. Illico découvre le monde du travail et de la rentabilité, un univers où sa sensibilité est mise à rude épreuve… Hic et Nunc, artisans du rêve, revêtent les masques de figures monstrueuses qui interrogent notre modernité. Entre vertige et cauchemar, Illico fait un voyage initiatique dans son inconscient et conteste peu à peu tout ce qu’elle sait, tout ce qu’elle est. Comment reprendre du temps au temps ? À courir contre la montre, on oublie trop souvent de chérir l’humain qui est en nous.

Première du spectacle

 

Représentation : 2 juin

Cie Lait au Rhum

Cie Lait au Rhum

« Tout doit disparaître ! »

 

Nous sommes en 2030 devant un stand de poissonnerie.
Il n’existe presque plus de poissons dans les océans. Ce que vous voyez sur l’étalage sont les derniers représentants de leurs espèces.
C’est ce que fait ce poissonnier. Il les traque puis les vend.
Non avare d’histoires, il nous raconte avec humour (surtout noir) le bon temps, celui de la pêche de masse…

 

Représentation : 2 juin – 3 juin

Cie Les 400 coups

Cie Les 400 coups

« La Femme Fantôme »

 

Quel est le truc ? L’astuce ? La combine ? Lorenza, chef d’orchestre flamboyante, tenace et autoritaire présente le numéro, assistée de Zaza, timide, maladroite et introvertie.

Une « femme fantôme », ils appellent ça, et ça fout les j’tons ! La fille se contorsionne pour entrer pile poil dans un caisson. Lorenza ferme la porte et larde l’armoire de vingt-quatre épées et de cinq lames métalliques. Mais la maladresse de Zaza va déranger le dérouler du spectacle, et entrainer des situations sensationnelles et imprévisibles… voire piquantes !! Lorenza va-t-elle réussir à mener son « show » jusqu’au bout ?

Deux comédiennes bouleversent les codes de la magie traditionnelle avec culot et insolence, et nous invitent à nous interroger de manière ludique et burlesque sur ce monde de l’apparence et du « jeunisme » à tout prix.

 

Représentation : 1 juin – 2 juin

Cie Presque Siamoises

Cie Presque Siamoises

« Au Point du Jour »

 

Si les bonnes choses ont une fin, elles ont aussi un début.

Au Point du Jour vous invite au petit matin à prendre le temps de célébrer la journée qui arrive autour de quelques tartines et d’un bon café.

Contorsions de comptoir et services alambiqués : se lever du bon pied reste avant tout une histoire acrobatique!

La curiosité s’éveille, l’appétit du jour vient…

Place limitées. Retrait aux points infos du festival.

Conseil Régional des Pays de la Loire, Conseil Départemental de Loire-Atlantique, SPEDIDAM, CNAREP La Paperie (49), Communauté de Communes des Coëvrons (53), Théâtre Quartier Libre (44), Les Subsistances (72), Théâtre la Passerelle (05), la Gare à Coulisses (26), L’Excelsior, Zo Prod et la Cie Attention Fragile (13).
Direction artistique, écriture et interprètes: Flora Le Quémener / Sophie Ollivon
Factotum, interprète: Vincent Hanotaux
Mise en scène: Gilles Cailleau

 

Représentation : 2 juin – 3 juin

Cie Raoul Lambert

Cie Raoul Lambert

« Titre définitif* (Titre provisoire*) »

 

« Aucune étude n’a été faite sur la dangerosité des chansons de variété et les messages qu’elles véhiculent. Il faudrait peut-être penser à mettre des photos de femmes en dépression, d’hommes saouls de chagrin, de Freud et Jung dansant un slow, avec la mention « nuit gravement à votre santé mentale » en caractères gras. »

Raoul Lambert vous entraîne dans le monde de l’imposture. Avec votre aide, nous allons travestir la réalité. Tout en vous encourageant à renforcer votre sens critique et votre rationalité, les Raoul(-s) s’engagent à troubler votre raison et défier vos sens.

Tout ce que vous allez voir ne se passera en réalité que dans votre tête… Et tout ce qui se passe dans votre tête est en réalité décidé par quelqu’un… Comme une rengaine lancinante que vous n’avez pas vraiment choisie.

La compagnie explore avec humour les ponts entre magie, mentalisme et musique grâce au personnage de Raoul Lambert, crooner/looser presque digitateur. La toile de fond est le show business, créateur artificiel d’icônes et de stars, miroir aux alouettes où la réalité n’est plus qu’une coquille vide.

 

Représentation : 2 juin – 3 juin

Cie Madam’Kanibal

Cie Madam’Kanibal

« Anatomik »

 

Après avoir installé sa baraque de foire, cette pseudo foraine (de mère en fille) va vous dévoiler son jeu du tir aux ballons. Couleurs, jouets, fusils à bouchon, baudruche… Qui veut tenter sa chance !!! Dans sa quête du chaland, c’est le sort qui va tirer… et désigner l’élu de son cœur.

Mademoiselle s’accorde un repas bien mérité, après toutes ces émotions. Raviolis à la meuleuse sur lit d’ampoule, au menu.

Elle tentera le tout pour le tout et offre alors son mini « Peep show », afin de se métamorphoser en objet désirable: épilation à la meuleuse, costume sur mesure agrafé à même la peau…

Devant son vestiaire d’usine lui servant d’unique décor, elle ouvre ces trois portes, ses trois mondes.

 

Représentation : 1 juin – 2 juin – 3 juin

Cie Freddy Coudboul

Cie Freddy Coudboul

« Flochard, dans Bla, Bla, Bla… »

 

Flochard, gentil paumé qui traine sa solitude, a rendez-vous. Mais la personne tant attendue ne vient pas…

Il décide donc pour passer le temps de faire ce qu’il sait faire de mieux, c’est-à-dire pas grand-chose !

Avec enthousiasme et détermination, Flochard se met tour à tour au golf, à la magie de grande illusion ou encore au combat de boxe plus ou moins douteux, mais hélas…Tout ne se passe pas comme prévu…

Flochard est un spectacle tout public et universel, puisque sans paroles.

Rodolphe Couthouis y développe un jeu burlesque et corporel, nuancé par l’influence de Chaplin, Keaton ou De Funès.

À travers l’ivresse de Flochard, poète pochard dégingandé, il explore un univers intemporel, faisant la part belle à l’improvisation et l’échange avec le public.

 

Représentation : 2 juin – 3 juin

Cie Choupachoupa

Cie Choupachoupa

« La dernière danse de Monique »

 

Monique n’a pas tout vécu mais elle en a vu passer… Des vertes et des pas mûres… Elle aimerait bien que le ciel lui tombe sur la tête, que la moutarde lui monte au nez, que la goutte d’eau fasse déborder le vase… Bref qu’il lui arrive quelque chose.
Ce soir, c’est son dernier soir, c’est sa dernière danse ! Et elle nous offre tout : ses cadeaux acrobatiques, ses faiblesses, sa maladresse. Un spectacle de cirque ou une pièce de théâtre acrobatique, peu importe… Ça vit, ça joue, ça respire…

 

Représentation : 1 juin – 2 juin

Cie Tout Par Terre

Cie Tout Par Terre

« Welcome ! »

 

Cette création de la Cie Tout Par Terre raconte la journée particulière d’un barman revêche et de son unique client, confrontés à des situations improbables.

Tour à tour jongleurs fous, musiciens classiques ou rock stars, on ne sait jamais qui de l’un ou de l’autre mène le jeu. La musique au rythme toujours plus rapide s’accorde au ballet des balais, à la danse des bouteilles, au staccato des balles et nous emmène de fascination en envoûtement vers une fin bien explosive.

 

Représentation : 2 juin – 3 juin

Cie Pas Par Hasard

Cie Pas Par Hasard

« Sur un Air d’Autoroute »

 

Spectacle burlesque et musical, enfin presque…

En pleine tournée musicale, deux choristes sont abandonnées par leur patron, chanteur de charme et bourreau des coeurs, sur un parking d’autoroute.

Les deux femmes blessées dans leur amour, doivent maintenant faire face et trouver un moyen de se sortir de cette mauvaise passe. Elles décident de faire la manche en chantant.

Chemin faisant, elles réaliseront toutes les deux un rêve secret : devenir, ne serait-ce que pour un instant, les stars sur le devant de la scène !

Duo burlesque, drôle et féminin, « Sur Un Air d’Autoroute » transforme un improbable parking en cabaret loufoque.

Spectacle tout public, rempli d’amour, d’humour, de strass et de paillettes.

 

Représentation : 2 juin

Collectif des Baltringues

Collectif des Baltringues

« Merci pour la poubelle »

 

Frais et pimpant, des fleurs à la main, un homme s’apprête à déclarer sa flamme. Sous la fenêtre de sa dulcinée, le cœur battant il tend son bouquet et reçoit en retour… Une poubelle sur le nez ! Essuyant cet échec il compte bien s’en aller mais voilà qu’on le somme d’emporter avec lui ses déchets ! Contraint et forcé il va tout tenter pour s’en débarrasser !!

Suivez les pérégrinations d’un amoureux transi, qui voit sa journée basculer d’une déclaration d’amour à un cauchemar pollué.

Création collective
Écrit et interprété par Anne-Sophie Dhulu et Mathieu Mazauric
Regards extérieurs : Félicien Graugnard et Stéphanie Vertray
Décors : Pedro Santos
Accessoires : Anne-Sophie Dhulu
Visuel : Kévin Vanbelle
Diffusion : Lola Lanter

Représentation : 2 juin – 3 juin

Les pieds dans la lune

Les pieds dans la lune

« MONA, Dis pourquoi la lune elle court si vite ? »

 

Elle a 5 ans. Elle, c’est Mona. Elle apparaît dans un petit trait de lumière et nous voilà complices d’une vie qui se déroule, qui s’enroule, qui s’emmêle, qui s’envole. Mona joue, Mona tangue, Mona doute, Mona crie. Et si tout n’était qu’un grand manège ? Le grand manège de la vie qui s’écoute fort.

Mona, une vie empreinte d’échappées belles…

« Mona, Dis pourquoi la lune elle court si vite ? » est un spectacle sorti pour la salle en septembre 2017, et dévoile ici pour la première fois son adaptation à la rue et à l’espace public.

 

Représentation : 2 juin

Cie Kaoukafela

Cie Kaoukafela

« Qui dirige le monde ? »

 

One-Woman Show acrobatique et éloquent. Ce spectacle est un hommage à deux artistes-stars noires-américaines : Nina Simone et Beyoncé.

Voyageant entre leurs deux univers, une acrobate à la corde aérienne nous parle de liberté, de choix, de féminisme, de contradictions et de baskets à paillettes. Avec humour et passion…

 

Représentation : 1 juin – 2 juin – 3 juin

Cie Quartier de nuit

Cie Quartier de nuit

« L’attribut des Oiseaux Rares »

 

L’Attribut des Oiseaux Rares est un spectacle qui se joue plusieurs fois en entre-sort. Il s’agit de tisser des liens entre l’art et le monde qui l’entoure. Ce spectacle est un liant entre l’artistique et les terrains où il se produit, entre le travail et le rêve qui en découle.

Une espèce en voie d’apparition s’apprête à faire une entrée percutante dans notre monde.

Une envolée sauvage, une métamorphose poétique vous emmènera à la découverte de l’étrange.

Un univers où les arbres germent dans les oeufs et où les poussins grandissent dans les graines.

Un engagement vers l’autre, une offre sur la diversité des genres. Nous abordons par le texte pour confiner le public dans notre univers dès le début du spectacle. Les textes qui accompagnent et guident le public se réfèrent à la nature, la faune, la flore et également aux caractères du public et de son environnement afin que celui-ci s’identifie et s’inclut dans l’expérience. À travers de multiples travaux en résonance avec notre univers, nous vous proposons un spectacle vous laissant un souvenir d’aventure poétique indélébile.

 

Représentation : 2 juin

Cie Les Traine-Savates

Cie Les Traine-Savates

« L’AFFRIMM »

 

Michel Moreau aimait la Gâtine. Il aimait jouer dans les bals des villages avec son orchestre « Les troubadours du Poitou » Michel Moreau aimait la fille du boucher de son village, Nicole. Il aimait écrire des chansons d’amour, sur des airs de mazurkas, de valses.

Et puis, il a commencé à s’ennuyer quand il jouait dans les bals avec son orchestre « Les troubadours du Poitou ». Le public, ses musiciens, tous s’ennuyaient de plus en plus souvent. Un jour, sous l’influence de champignons qu’il avait ingurgités, il a été frappé par le 4ème temps. Sans le savoir, il a inventé le funk.

Depuis ce jour-là, l’ambiance dans les bals a changé, est devenue plus gaie.  « Les troubadours du Poitou » sont devenus plus gais. Michel Moreau est devenu une vedette locale oubliée et méconnue des fans de la musique Funk. L’AFFRIMM (Association Française de Funk pour la Reconnaissance Internationale de Michel Moreau) veut rétablir cette injustice. Car comme le raconte souvent Christian (batteur de l’AFFRIMM), qui lui-même l’a entendu de son grand-père, Michel Moreau a inventé le funk.

 

Représentation : 1 juin – 2 juin – 3 juin

Sans Compagnie Fixe

Sans Compagnie Fixe

« Tom le GPS »

 

Pour ne pas arriver en retard au spectacle, trouver le meilleur endroit pour se restaurer ou se rafraichir, satisfaire à l’indispensable pause pipi ou trouver le point d’informations en évitant les contrôles radar.

Tom est le « GPS officiel » du festival.

Il a le sens de l’orientation d’une poule à qui on aurait coupé la tête et confond sa droite et sa gauche, mais sa motivation est sans limites.

Il se fera toujours un plaisir de (dés)orienter le public avec son humour absurde et sa gentillesse maladroite.

Ne le cherchez pas… c’est lui qui vous trouvera.

 

Représentation : 1 juin – 2 juin – 3 juin

Cie Kerozen et Gazoline

Cie Kerozen et Gazoline

« Abus de souffle »

 

Dérangée par la solitude et l’ennui, oscillant entre vague à l’âme et euphorie, Christelle tente désespérément de remplir sa vie. C’est ainsi qu’elle déraisonne et réinvente sa réalité. Au travers de manipulations d’objets plus ou moins gonflés qui s’envolent, virevoltent et s’épanouissent au fil des élans grandissants de leur créatrice.

Mais de son imagination … le trop plein d’air de ses créations aurait-il raison ?

Que cette question vous turlupine ou pas, laissez-vous guider par le hasard des destinées et venez sans hésiter !

Solo Poético – clownesque où s’entremêlent cirque, danse et magie.

 

Représentation : 2 juin – 3 juin

Cie Le Zèbre

Cie Le Zèbre

« La cantine des scouts du boeuf à mille pattes »

 

Les trois scouts du boeuf à mille pattes ouvrent leur cantine. Au menu, chansons à déguster collectivement. Le public choisit les chansons dans le menu. Il chante en choeur, guidé par les musiciens, autour de cahiers qui compilent une soixantaine de chansons issues du patrimoine populaire.

Les scouts créent un moment de convivialité et d’écoute, propre à réunir un public hétéroclite. Un vrai moment de plaisir partagé ! Derrière les reprises arrangées, les scouts musiciens, aux manières décalées, servent les chansons et conduisent la chorale avec engagement, enthousiasme et humour, tout en s’amusant autour du choix des chansons.

 

Représentation : 2 juin – 3 juin

École de Samba Alegria

École de Samba Alegria

« Fête ses 20 ans »

 

L’École de Samba Alegria de Tours réunit, pour fêter ses 20 ans, dans le cadre des Années Joué, des musiciens de Samba de Rio de Janeiro de toute l’Europe pour une parade. Une bateria de 150 percussionnistes, des danseuses, des danseurs, des chanteurs et musiciens entonnant des sambas enredos.

Une déambulation Tropicale !

 

Représentation : 2 juin

Cie Junon Kevlar

Cie Junon Kevlar

« Les sœurs Serendip : Trouve ce que tu ne cherches pas »

 

Parcoeur et Billie Serendip sont jumelles nées sous le signe du cygne, elles viennent de loin, de Serendip justement, ancien Ceylan devenu Sri Lanka. Là-bas, elles jouent au tennis-velcro, inventent et découvrent des choses… presque sans rien faire.

Un jour, leur père leur a  dit : « Les filles, à force de trouver ce que vous ne cherchez pas, vous finirez par trouver comment sauver l’humanité ! ».

Depuis, le duo parcourt le monde à la rencontre de ceux qui désirent partager cette expérience singulière : trouver comment sauver l’humanité en moins de 20 minutes en ne faisant rien. Et à chaque fois, ça fonctionne !

Première du spectacle  

 

Représentation : 2 juin – 3 juin

La Saugrenue

La Saugrenue

« Le Bal à voyager dans le temps »

 

Le Baluche de la Saugrenue vous embarque dans son univers atemporel, pour un spectacle à danser hors norme : entre le bal de rue, le music-hall et la block-party. Leur dispositif scénique itinérant, sorte de Nautilus musical évoque une ambiance rétro futuriste du début XXème siècle : âge d’or des inventeurs, années folles, dispositifs variés, cadrans, hautparleurs et boutons de commandes en tout genre.

Puisant son inspiration dans les musiques de genre et les musiques actuelles, voilà un orchestre qui se moque des frontières musicales, temporelles ou géographiques, qui se joue des attentes et qui nous fait danser dans un univers chronique personnel et délirant où le dub côtoie le tango, le swing devient dancefloor et le reggae s’immisce dans la java…

Première du spectacle 

Océane HALPERT : Chant / Florent SEPCHAT : Accordéon / Jean-François CAIRE : Batterie, Chant / Mathieu TORSAT : Contrebasse / Guillaume VIEL : Guitare banjo / Julien BENEZET : Son Live, FX

Représentation : 1 juin – 2 juin

Cie Tête Allant Vers

Cie Tête Allant Vers

« Continuum »

 

Continuum est un projet évolutif et de longue durée : le spectacle est amené à muter selon les espaces, les lieux, les projets.

Pour le festival Les Années Joué, la compagnie présentera des « fragments » de Continuum : des formes courtes, en duo, autour de structures manipulées. Deux individus se confrontent à un agrégat de lignes, points et surfaces. Le duo, manipulateur d’objets, compose un espace en continuelle mutation et expérimente les possibilités d’une architecture vivante, à géométrie variable.

Ils explorent les différents fragments, points de vue, variations et évolutions possibles : des structures prennent vie, s’écroulent, se transforment… Un univers abstrait et contemplatif, qui fait émerger les allégories visuelles et questionne les principes de permanence…

« Installations participatives » constructions monumentales en bambou le samedi 2 juin de 14h à 19h, et le dimanche 3 juin de 14h à 18h.

Conception et manipulation : Anatole Zembok et Christine Pierre / Composition, sonores: Ork – Olivier Maurel et Samuel Klein / Regard mise en scène : Marine Mane / Costumes : Claire Schirck / Chargé de production : Laure Woelfi, La Poulie / Production Coproduction : La Passerelle (Rixheim), Ramdam Un Centre d’Art (Ste Foy Les Lyon). Lab’Art (Francheville). Soutiens et accueils en résidence : Festival Momix-Le Créa, Kingersheim (68) / Graine de Cirque, Strasbourg (67) / Agence Culturelle d’Alsace, Sélestat (67) / La Filature du Mazel, Valleraugue (30) / La Communauté de Communes Hérault (34) / / L’Illiade Illkirch-Grafensatden (67), Le Moulin de l’étang, Billom (63), Le Lab’Art, Mairie de Francheville (69), La Ville de Strasbourg (67)

Représentation : 1 juin 

 

Les Black Panther

Les Black Panther

Les Black Panther ont officiellement vu le jour début 2017 à Blois dans les quartiers Nord,

Anciennement appelées « Pull Up », les danseuses ont voulu faire évoluer l’image du groupe, celui-ci faisant référence au film du même nom. C’est au sein d’un espace jeunesse de la Ville de Blois que ces danseuses ont pu développer leur projet avec le soutien des animateurs.

La création du groupe est tout simplement due à un besoin des danseuses de s’exprimer à travers la danse et l’envie de partager avec un maximum de monde.

Après une prestation très remarquée au Carnaval de Blois au mois de mars 2018 et lors des matchs de basket du club local, les Black Panther débarquent aux Années Joué !

Représentation : 2 juin